Homéopathie fertilité

Avoir des enfants fait partie des projets de beaucoup de personnes, seulement voila, c’est plus facile à dire qu’à faire. Depuis la nuit des temps, l’homme procrée aisément et de façon consécutive, cependant l’humanité a vu son taux de fertilité baisser brusquement il y a quelques années. Ces changements pourraient être dus à l’environnement moderne dans lequel nous vivons. Heureusement, il existe des solutions efficaces telles que l’homéopathie pour faire face aux problèmes d’infertilité.

L’homéopathie comme traitement de fond pour la fertilité

L’homéopathie est une branche de la médecine douce qui a été développée en 1796 par un médecin allemand du nom de Samuel Hahnemann. Le docteur Hahnemann entreprit des recherches sur certaines substances qui s’étaient avérées toxiques auparavant. C’est alors qu’il découvrit le phénomène de parallélisme présent entre la toxicité d’une matière et ses effets thérapeutiques.

L’homéopathie constitue aujourd’hui une alternative moins radicale à la médecine moderne et est utilisée dans de nombreux domaines. C’est une solution d’autant plus reconnue pour soigner les problèmes relatifs à la fertilité et à la conception. L’homéopathie réussit aujourd’hui à donner des résultats encourageants en se basant sur quelques principes fondamentaux.

Homéopathie fertilité

La loi de la similitude en homéopathie

Selon ce principe, toute matière pouvant agir de façon néfaste sur l’organisme qui subirait une dilution contrôlée pourrait en devenir la cure à son tour. C’est assez ressemblant au principe des vaccins.

Le deuxième pilier de l’homéopathie : l’infinitesimalité

Les doses prescrites dans les traitements homéopathiques relèvent toujours de l’échelle centésimale ou CH, qui est la dénomination commune pour une dilution effectuée sur une base de 1/100. Pour obtenir de telles quantités infimes, les principes actifs devront subir toute une série d’opérations dont la succussion et la dynamisation.

La notion de globalité de l’homéopathie

Malgré la quantité de résultats positifs que connaissent les traitements à base de médicaments homéopathiques, il existera toujours des sujets dits « hyper-sensibles » qui auront une réactivité supérieure à la normale. Ces sujets constituent l’exception qui confirme la règle pour la médecine homéopathique.

Quels sont les facteurs qui diminuent la fertilité ?

Il faut savoir que la fertilité peut largement être influencée par les prédispositions biologiques de la personne. Des caractéristiques telles que l’âge ou la présence de pathologies secondaires sont des facteurs à prendre en considération. Ce n’est malheureusement pas un mythe, l’horloge biologique existe bel et bien. Le pic de fertilité se situe vers les 25 ans, ensuite le phénomène suit une décadence inconstante :

  • 75% de chances à 30 ans.
  • 66% de chances à 35 ans.
  • 44% de chances à 40 ans.

Il existe néanmoins plusieurs autres facteurs extérieurs qui peuvent être à l’origine d’une baisse conséquente de la fécondité.

La fertilité en danger à cause du tabac

En plus d’être mauvais pour la santé en général, le tabac constitue un véritable poison pour les ovocytes. La consommation de cigarettes pourrait réduire jusqu’à 20% vos chances de concevoir et ce, en amenuisant vos réserves d’ovules. Le tabagisme serait également à l’origine de l’hypofertilité masculine en augmentant le taux de globules blancs dans le fluide spermatique.

Le stress diminue la fertilité

On ne pourra jamais assez le répéter, le stress est un facteur psychologique qui a de grandes répercussions sur la santé physique. C’est malheureusement le cas pour la fertilité, des recherches ont démontré que plus le niveau de stress était élevé chez les parents, plus il leur était difficile de concevoir rapidement.

Le smartphone nuit grandement à la fertilité

Homéopathie fertilité

Ce n’est plus une théorie en l’air, les recherches l’ont prouvé : le téléphone portable serait un facteur de perturbation endocrinien important. La plupart des téléphones mobiles propagent constamment des ondes à basse fréquence nocives pour le système reproductif. Une étude pratiquée sur 200 hommes démontrent la corrélation entre le port du téléphone dans la poche et la baisse de production des spermatozoïdes. La seule solution face à ce problème serait donc de se procurer un patch anti-ondes afin de limiter le plus possible l’exposition.

Comment traiter l’infertilité grâce à l’homéopathie ?

Grâce au progrès de la science, il existe aujourd’hui une série de substances à ingérer de façon régulière pour soigner les problèmes d’infertilité. Ces traitements homéopathiques peuvent être trouvés en vente libre en pharmacie ou sur Internet, et doivent être pris en cure de 3 à 6 mois au minimum. Cependant, il est grandement conseillé de consulter et prendre l’avis de son médecin traitant avant de commencer n’importe quel traitement naturel. Voici donc quelques-uns des principes actifs de la médecine homéopathique pour remédier aux difficultés de conception :

  • Ovarinum 7CH.
  • Folliculinum 7CH.
  • Progesteronum 7CH.
  • Ignatia 9CH.
  • Gelsemium  9CH.
  • Lycopodium 9CH.
  • Luteimun 5CH
  • Chamomilla 7CH.